COVID-19

En raison de la crise sanitaire, Objectif Métropoles de France se voit contraint de reporter la sortie de son numéro de mars 2020 à une date ultérieure. Nous tenons à vous adresser toutes nos excuses. En ces circonstances exceptionnelles, la rédaction va se mobiliser sur le web pour poursuivre son travail d'information.
Prenez soin de vous et de vos proches !

Accueil Actualités Les territoires urbains s’organisent pour protéger les agents municipaux

Les territoires urbains s’organisent pour protéger les agents municipaux

par Sébastien Fournier
éboueur

Bien que la France soit à l’arrêt, les services publics essentiels sont toujours assurés dans les collectivités locales, notamment dans les grandes villes. Face à l’épidémie, ces dernières tentent de s’équiper pour protéger leurs agents et prennent des initiatives. Exemple dans quatre territoires.

Par Issam Lachehab

Face à la pandémie, les grandes villes s’organisent. C’est notamment le cas à Bordeaux où la ville et la métropole ont commandé 100 000 masques pour lutter contre l’épidémie. Ces masques de protection seront destinés aux agents territoriaux qui assurent quotidiennement les différents services publics (transports, voirie, …). La ville de Wuhan, jumelée à celle de Bordeaux, a également annoncé l’envoi de 7 500 masques. La préfète de Nouvelle-Aquitaine a par ailleurs indiqué, lundi 23 mars 2020, le passage d’un accord entre la région et une entreprise girondine, pour un réapprovisionnement de dix tonnes de gel hydroalcoolique.

A Angers, une commande de 300 000 masques a été passée par la métropole à une entreprise vendéenne. Le président de la Communauté urbaine, Christophe Béchu (ex-LR), a demandé aux maires de recenser les besoins afin de préparer la distribution de ces masques. Ce réapprovisionnement ira notamment au secteur de la solidarité et de l’aide alimentaire.

La ville de Canton fait don de 100 000 masques

La métropole de Lyon a pour sa part commandé 610 000 masques, après avoir identifié les demandes des différents agents, services et acteurs médico-sociaux. 4 000 litres de gels hydroalcooliques ont également été livrés. Ils seront conditionnés par les agents volontaires. Par ailleurs, la ville de Canton (Chine), jumelée avec Lyon, a souhaité se montrer solidaire avec la métropole en faisant don de 100 000 masques. Ces derniers ont été délivrés à L’Agence régionale de santé qui se chargera de la redistribution aux EHPAD, hôpitaux, etc. Par ailleurs, une commande groupée a été réalisée avec les métropoles de la région Auvergne-Rhônes-Alpes.

De son côté, les élus de la métropole de Metz, conscients des besoins en milieu médical, ont décidé également, de faire don de 10 000 masques FFP à l’Agence régionale de santé, ainsi que de 30 000 masques chirurgicaux. L’ensemble du matériel sera redistribué aux professionnels de santé et du médico-social.

Des territoires manquent de masques

Enfin, certains territoires ne disposent plus de masques car ils ont été réquisitionnés par l’Etat. C’est le cas de la métropole de Rouen. Elle a cependant mis à disposition de ses 71 communes des solutions hydroalcooliques, et demandé à ses agents les plus fragiles (maladies chroniques, etc.) de rester chez eux. Comme pour beaucoup de territoires, elle compte sur l’Etat pour se réapprovisionner. D’ailleurs un courrier signé des maires de grandes villes a été adressé récemment au Premier ministre pour demander des moyens supplémentaires. Ce sujet sera certainement au menu des discussions de la prochaine réunion des édiles des grandes villes qui se tiendra demain par visioconférence.

Articles Liés