COVID-19

En raison de la crise sanitaire, Objectif Métropoles de France se voit contraint de reporter la sortie de son numéro de mars 2020 à une date ultérieure. Nous tenons à vous adresser toutes nos excuses. En ces circonstances exceptionnelles, la rédaction va se mobiliser sur le web pour poursuivre son travail d'information.
Prenez soin de vous et de vos proches !

Accueil Actualités Déconfinement : la métropole de Tours accélère son plan vélo prévu pour 2030

Déconfinement : la métropole de Tours accélère son plan vélo prévu pour 2030

par Sébastien Fournier
Aménagement pistes cyclables à Tours

La métropole de Tours élabore un réseau cyclable transitoire. Objectif, répondre aux défis sanitaires et au besoin de mobilité des habitants. Au total, dans les prochaines semaines, soixante kilomètres de voies seront aménagés sur sept communes du territoire. Un avant goût de son plan vélo prévu pour 2030.

Par Issam Lachehab

A Tours, le projet de réseau cyclable transitoire est le fruit de nombreux échanges entre les services de la métropole et l’association Cycliste 37. « Pendant près de trois semaines, nous avons imaginé ce que nous pouvions faire pour faciliter la circulation après le confinement », précise Michel Gillot, en charge des mobilités douces à la Métropole. L’idée est de mettre en place, à l’échelle de l’agglomération, des voies sécurisées pour les cyclistes non initiés notamment. Le projet, soumis aux maires des communes concernées, comprend trente kilomètres de pistes à double sens sur des axes routiers principaux, soit soixante kilomètres au total. Elles seront réparties sur sept communes de la métropole (Saint-Cyr-sur-Loire, Tours, Saint-Pierre-des-Corps, Saint-Avertin, La Riche, Chambray-les-Tours, Joué-lès-Tours).

Lire aussi La ville cyclable accélère à la faveur du Coronavirus

L’aménagement a débuté le 11 mai dernier, à la suite du déconfinement : « Il y a deux niveaux de réalisation, d’une part, la modification de l’espace avec la réduction du nombre de voies dédiées aux voitures, et d’autre part, l’amélioration de la signalétique actuelle pour rappeler aux automobilistes que les vélos sont aussi présents », explique Michel Gillot. A ce jour, dix kilomètres ont été réalisés. L’ensemble du dispositif sera opérationnel début juin. Dans le courant de ce mois, un comité d’évaluation du projet recueillera et synthétisera les retours d’usagers. Il sera chargé de soumettre des propositions d’adaptations.

Un projet qui préfigure le schéma 2030

Ce réseau cyclable préfigure une partie du schéma 2030 qui prévoit 351 kilomètres de pistes cyclables dans la métropole de Tours. L’ambition est d’avoir 70 % de la population à trois minutes maximum d’un axe cyclable structurant. Ce schéma décidé en 2019 a été re-toiletté tout récemment pour tenir compte de l’actualité. 130 millions d’euros doivent encore être investis dans sa réalisation. « Nous pourrons être amenés à pérenniser le réseau cyclable transitoire et l’introduire dans le nouveau schéma directeur », précise l’élu. Et de conclure : « même si durant des années, nous étions dans le tout-voiture, nous ne souhaitons pas basculer dans le tout-vélo. Mais nous voulons rendre à ce mode de déplacement la place qui lui est due ».

Articles Liés