Accueil Actualités 1 milliard d’euros pour le logement et la ville durable

1 milliard d’euros pour le logement et la ville durable

par Johan Bataille-Finet
Temps de lecture : 2 minutes

Jean Castex a annoncé qu’un milliard d’euros allaient être affectés pour le logement et la ville durables, sous forme d’appel à projets (un de plus…) ou en abondant le fonds pour la reconversion des friches industrielles.

« Il nous faut à tout prix repartir de l’avant pour favoriser la construction: se loger à la portée de toutes et de tous, mais aussi se loger dans un cadre nouveau qui est celui de la transition écologique », a exhorté le chef du gouvernement lors d’un déplacement en Ile-de-France, d’abord à Saint-Fargeau-Ponthierry (Seine-et-Marne), puis à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine).

Jean Castex a notamment annoncé l’abondement du « fonds friche » créé dans le plan de relance. Initialement doté de 300 millions d’euros, il est victime de son succès et voit donc son enveloppe gonflée de 350 millions d’euros supplémentaires, en redéployant des lignes au sein du plan de relance.

Le Premier ministre et la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, ont ainsi visité lundi un site en friche depuis 30 ans et où 800 logements doivent être bâtis à Saint-Fargeau-Ponthierry, dans la grande banlieue parisienne.

En toile de fond, il s’agit aussi pour l’exécutif de redynamiser la construction de logements, alors que les délivrances de permis de construire ne redécollent pas après la crise sanitaire (moins de 400.000 actuellement, 457.000 avant le Covid selon Matignon).

Face aux blocages multiples, une commission présidée par le maire (PS) de Dijon François Rebsamen va être mise sur pied, avec l’objectif de formuler d’ici septembre des recommandations pour inciter les collectivités territoriales à davantage construire.

L’effort gouvernemental également consiste en une redistribution de crédits déjà dévoilés par ailleurs: ainsi, sur les 20 milliards d’euros du 4e programme d’investissements d’avenir (PIA 4), 675 millions vont donc être consacrés au thème de la ville durable, c’est-à-dire à la fois « sobre » d’un point de vue énergétique mais aussi « inclusive » socialement, selon Matignon.

Un appel à projets va donc être lancé la semaine prochaine, doté d’environ 300 millions d’euros et qui doit permettre la création de « démonstrateurs locaux », ou encore « laboratoires urbains » dont « on pourra tirer des enseignements » et éventuellement répliquer sur d’autres territoires, précise Matignon.

Les collectivités candidates pourront par exemple s’inspirer d’une initiative menée à La Rochelle, qui a l’ambition de devenir le premier territoire littoral urbain français à obtenir un bilan « zéro carbone ». Ce qui passe par la rénovation de bâtiments avec des matériaux biosourcés (bois, etc.) – comme le chantier d’une résidence visitée par M. Castex à Issy-les-Moulineaux lundi – l’incitation aux mobilités douces, la promotion de l’énergie renouvelable…

Plusieurs dizaines de millions d’euros seront par ailleurs orientées vers de nouvelles offres de formations, le soutien à l’innovation, l’accompagnement des filières ou encore la recherche.

Lire sur le même sujet :

L’État propose d’aider les élus locaux à lutter contre les logements vides
Urbanisme : changer de modèle ?

Articles Liés