Accueil Actualités Municipales à Toulouse : bataille sur la mobilité et la croissance

Municipales à Toulouse : bataille sur la mobilité et la croissance

par Sébastien Fournier
A Toulouse, le maire sortant (LR), Jean-Luc Moudenc, soutenu par LREM, est le favori des sondages. La percée des Verts ne semble pas l’inquiéter. Pourtant, dans cette ville qui vote traditionnellement à gauche aux élections nationales, les idées en faveur de l’écologie, du mieux vivre et des solidarités font écho auprès de la population. La liste conduite par Antoine Maurice (EELV), soutenue par différents partis de gauche, est placée en deuxième position dans les intentions de vote. Pas suffisant pour faire tomber le maire sortant, d’autant que la gauche, dans son ensemble, est désunie. Le Parti socialiste est de son côté avec son partenaire historique le PCF. La liste conduite par Nadia Pellefigue est reléguée en troisième place dans les intentions de vote. Quant à l’ancien maire PS Pierre Cohen, battu par Jean-Luc Moudenc en 2014, il concourt sous les couleurs de Génération.s. Sa liste se placerait en quatrième position. La division pourrait-elle profiter aux partis de gauche au second tour ? Pas si sûr, les candidats sont divisés sur le plan des idées comme en témoigne notre reportage.

Les candidats à Toulouse :

Jean-Luc Moudenc (LR, LREM, UDI, Agir, Mouvement radical)
Nadia Pellefigue (PS-PCF-PRG-Une Nouvelle Énergie)
Antoine Maurice (Archipel citoyen)
Quentin Lamotte (Rassemblement National)
Pierre Cohen (Pour la cohésion, l’autre choix)
Franck Biasotto (Toulouse Belle & Forte)
Francis Manaud (Debout la France)
Quentin Charoy (Parti animaliste)
Pauline Salingue (NPA)
Malena Adrada (Lutte Ouvrière)

Articles Liés