Accueil Actualités La cartographie des intercommunalités à l’issue du premier tour

La cartographie des intercommunalités à l’issue du premier tour

par Sébastien Fournier
Cartographie des intercommunalités à l'issue du premier tour des municipales 2020 - © AdCF

Initialement prévu le 22 mars, le second tour des élections municipales est reporté à une date ultérieure. Conséquence, une majeure partie des conseils communautaires ne sont pas pourvus. L’Assemblée des communautés de France (AdCF) a cartographié les intercommunalités sur la base d’une enquête qu’elle a réalisée. L’occasion de sonder les élus sur leurs préoccupations dans ce contexte si particulier.

Par Issam Lachehab

A l’issue du premier tour des élections municipales, 11,6% des intercommunalités ont vu l’ensemble des conseils de leurs communes membres renouvelés, selon une enquête de l’Assemblée des communautés de France. (AdCF). Les intercommunalités d’ores et déjà complètes se concentrent principalement en Pays-de-la-Loire, Vendée ainsi que dans le Sud-Ouest. D’autres sont situées en Alsace et en Auvergne-Rhône-Alpes. Cette enquête précise par ailleurs que le nombre de communes concernées par un second tour varie d’une à plusieurs dizaines, selon la taille des intercommunalités. Les communautés les moins pourvues se situent essentiellement dans l’est et le sud-est de la France. Mais également en Ile-de-France et dans les Alpes (voir les cartes ci-dessous).

Carte intercommunalités second tour

 

Carte part des communes avec un 2nd tour

De multiples préoccupations

Dans le contexte de crise sanitaire, l’AdCF a par ailleurs sondé les élus pour connaître leurs priorités d’action et leurs sujets de préoccupations. Il en ressort que le soutien à l’activité économique représente un enjeu de taille pour 58% des intercommunalités. Les adaptations du cadre budgétaire et fiscal se détachent également pour 56% des élus sondées. Précisons que la loi d’urgence promulguée le 23 mars suspend le pacte financier conclu entre l’Etat et les plus grandes collectivités locales. Aussi, les mesures relatives aux ressources humaines inquiètent  47% d’entre eux comme la continuité des services publics locaux (40,5%). Enfin, la question de la gouvernance provisoire pendant l’entre-deux-tours est un sujet de préoccupation pour 72% des intercommunalités. Même si les exécutifs sortants ont été maintenus, la question reste entière au regard du flou qui persiste sur le calendrier du second tour.

 

Articles Liés