Accueil Actualités Strasbourg retarde d’un an l’interdiction des véhicules sans vignette Crit’Air

Strasbourg retarde d’un an l’interdiction des véhicules sans vignette Crit’Air

par Sébastien Fournier

Strasbourg  retarde d’un an l’interdiction de circulation de tous les véhicules sans vignette Crit’Air, qui sera donc effective au 1er janvier 2022, en raison du délai supplémentaire accordé par l’Etat.

Cette interdiction, qui correspond à la mise en place d’une Zone à faibles émissions (ZFE), devait initialement entrer en vigueur au 1er janvier 2021, mais « en raison de la crise sanitaire et du report des élections municipales, l’Etat a accordé un délai d’application supplémentaire de cette mesure », précisent la Ville et la Métropole dans un communiqué commun.

La mise en place des ZFE est également obligatoire dans les métropoles d’Aix-Marseille-Provence, Nice-Côte d’Azur, Toulon-Provence-Méditerranée, Toulouse, Montpellier-Méditerranée et Rouen-Normandie. Mais le ministère de la Transition écologique a annoncé aux collectivités que la mise en place des ZFE était attendue courant 2021 plutôt qu’au 1er janvier, compte tenu du contexte sanitaire.

A Strasbourg, dont la ville est dirigée par l’écologiste Jeanne Barseghian, et la métropole par Pia Imbs, d’autres mesures présentent cependant un calendrier inchangé : ainsi, les véhicules Crit’Air 5 seront interdits dans la ZFE à partir du 1er janvier 2022. La mairie et l’Eurométropole rappellent aussi qu’une « première ZFE dans le centre-ville de Strasbourg » a été instaurée en 2018 pour les véhicules de livraison.

Selon l’Eurométropole, les niveaux de pollution enregistrés dans les 33 communes qui la composent « dépassent régulièrement les seuils européens et les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé », notamment pour les émissions d’oxyde d’azote (NOx) et les particules fines PM2,5 (diamètre inférieur ou égal à 2,5 microns). Elle assure que 60 % des émissions de NOx et 23 % des particules fines proviennent des transports routiers.

Articles Liés