Accueil Actualités Le commerce urbain mis à rude épreuve

Le commerce urbain mis à rude épreuve

par Sébastien Fournier

On le sait, la crise due au Covid-19 bouleverse les habitudes d’achat. L’institut Nielson vient d’analyser dans 15 pays les comportements des consommateurs dans les grandes surfaces. Il  ressort que les grandes villes sont délaissées au profit des points de vente situés en périphérie.

En France, les premiers indicateurs semblent déjà montrer un transfert significatif des ventes alimentaires, des zones les plus urbaines vers les zones moins peuplées. Les magasins situés dans les petites villes, où sont localisées plus de 50% des résidences secondaires, ont connu lors du premier confinement une croissance jamais vue de 58% pour le chiffre d’affaires de la grande consommation. Les ventes des magasins situés dans les stations balnéaires ont quant à elles augmenté de 60% – malgré l’absence de touristes étrangers.

A l’inverse, à Paris, on constate une forte baisse des ventes (-15% voire davantage) dans les quartiers centraux de la capitale : non seulement 400 000 habitants sont allés se confiner en-dehors de la capitale, mais de surcroît le tourisme a cessé et les déplacements domicile-travail ont été réduits drastiquement.

L’institut Nielson note par ailleurs une accélération du e-commerce en France. Depuis le premier déconfinement, le circuit compte pas moins de 2 millions de nouveaux foyers clients.

Articles Liés