COVID-19

En raison de la crise sanitaire, Objectif Métropoles de France se voit contraint de reporter la sortie de son numéro de mars 2020 à une date ultérieure. Nous tenons à vous adresser toutes nos excuses. En ces circonstances exceptionnelles, la rédaction va se mobiliser sur le web pour poursuivre son travail d'information.
Prenez soin de vous et de vos proches !

Accueil Actualités Inaugurer une gare un jour de grève… La fête gâchée à Nantes !

Inaugurer une gare un jour de grève… La fête gâchée à Nantes !

par Sébastien Fournier

Nantes redessine son centre-métropolitain et la transformation de la gare, lancée en 2017, se dévoile morceau par morceau. Mais voilà, le week-end inaugural de la gare nord avait lieu les 19 et 20 octobre… en pleine grève de la SNCF !

Par Yoanna Sallese et Cécile Perrin

Il y avait affluence autour de la gare de Nantes le samedi 19 octobre, mais peu venaient pour le goûter inaugural du parvis nord de la gare ; la plupart des personnes présentes espéraient un train. La fameuse « salle d’attente à ciel ouvert », sur la nouvelle esplanade-promenade, a donc joué son rôle plus tôt et plus intensément que prévu ! Cette grève liée au droit de retrait exercé par les cheminots, à la suite d’un accident survenu à 600 kilomètres de là dans les Ardennes était imprévisible. Et en définitive, ne change rien au projet métropolitain d’ouverture de la ville sur son fleuve. Car en dépit de ce couac, oui, il est désormais possible de se promener sur les quais Saint-Félix à Nantes, de relier le Jardin des plantes au château des Ducs de Bretagne. Le maître mot, ici, est « végétalisation ». Pour Alain Robert, vice-président de Nantes Métropole en charge des projets urbains, « la nature, thématique du programme, se retrouve dans l’architecture de la nouvelle gare avec des piliers en forme de troncs d’arbres, mais aussi à travers le verdissement des nouveaux espaces publics ».

La gare – mezzanine, fierté de Nantes Métropole

Réalisée par l’architecte Rudy Ricciotti (Mucem à Marseille, stade Jean Bouin à Paris), la nouvelle gare de Nantes aura pour particularité d’avoir une mezzanine, qui devrait être livrée au printemps prochain. Cette passerelle offre ainsi une rue surplombant les quais de Nantes et s’intègre comme un trait d’union entre le nord et le sud de la ville. Grâce à la future gare, la métropole de Nantes espère moderniser son entrée de ville et devenir la première ouverture pour les destinations de l’Ouest. Classée 6ème gare française, elle devrait accueillir d’ici à 2030, 25 millions de voyageurs annuels. Pour un coût d’environ 53 millions d’euros, la nouvelle gare entièrement terminée devrait voir le jour en 2021.

Articles Liés