Accueil Actualités Comprendre le scrutin des municipales et des intercommunalités en 1’30

Comprendre le scrutin des municipales et des intercommunalités en 1’30

par Sébastien Fournier
187 vues
Les élections municipales à Strasbourg en mars 2014

Pour tout savoir sur le mode de scrutin des prochaines municipales et plus particulièrement des conseillers communautaires, l’Assemblée des communautés de France (AdCF) propose un ensemble de documents pédagogiques. Elle ambitionne de donner plus de visibilité à l’intercommunalité qui fait encore l’objet d’un procès en légitimité démocratique malgré les avancées réalisées depuis 2014.

Les élections des 15 et 22 mars prochains ne seront pas seulement municipales. Elles seront aussi intercommunales. Depuis la mise en place en 2014 du suffrage universel direct « fléché » dans les communes de plus de 1 000 habitants, la grande majorité des électeurs désigne leurs représentants intercommunaux selon une double liste. Pour faire simple, les candidats communautaires sont choisis en fonction de leur place sur les listes municipales. Cette méthode censée améliorer la visibilité des intercommunalités n’est pas encore très claire pour les Français à en croire les enquêtes d’opinion. S’ils considèrent l’intercommunalité utile dans une très grande majorité, ils s’estiment insuffisamment informés sur son fonctionnement. Pour y remédier, l’Assemblée des communautés de France (AdCF), présidée par Jean-Luc Rigaut, maire de la commune nouvelle d’Annecy et président de l’agglomération, propose un ensemble de ressources « grand public » sous forme d’animations :

une première animation tente d’expliquer en 1 minute 30 les règles du scrutin :

Une deuxième présente en 3 minutes les règles dans les 22 métropoles, y compris les cas particuliers de Paris, Lyon et Marseille :

Une troisième décrypte en 3 minutes les grands enjeux et le fonctionnement de l’intercommunalité :

Enfin pour les plus volontaires, un document de 16 pages présente le fonctionnement, le champ d’intervention des intercommunalités et leurs ressources financières et fiscales. Pas certain que les Français se précipiteront dessus. Mais comme nul n’est censé ignorer la loi, ces ressources pour les « nuls » sont à diffuser largement !

Articles Liés