Accueil Actualités Les maires de France, mécontents, demandent à l’Etat plus de considération

Les maires de France, mécontents, demandent à l’Etat plus de considération

par Sébastien Fournier

Empêchés de tenir leur traditionnel congrès porte de Versailles pour raison de crise sanitaire, les responsables de l’Association des maires de France ont néanmoins organisé mardi 24 septembre une conférence de presse pour manifester leur mécontentement auprès de l’Etat. En ligne de mire, la gestion de l’épidémie de Covid-19 et le manque de décentralisation.

« L’Etat a été impuissant dans la première partie de la crise, lors du confinement, d’une manière spectaculaire comme rarement », a dénoncé François Baroin, le président de l’AMF et maire LR de Troyes. Il a également souligné « le manque de territorialisation » et « l’iniquité » de certaines mesures comme la fermeture des commerces que l’AMF demande aujourd’hui encore de « corriger ». Le président a par ailleurs dénoncé « une dégradation de la situation financière des collectivités », rappelant la suppression de la taxe d’habitation et la baisse des « impôts de production » prévue dans le plan de relance, malgré l’engagement de l’Etat de les compenser. Il a plaidé enfin pour une « réorganisation des pouvoirs publics » et a demandé que les maires soient « au cœur d’un dispositif de protection de la population ».

Participant à la conférence de presse, la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, a appuyé le message de l’AMF : « on ne peut pas nous demander de faire toujours plus avec toujours moins » a-t-elle alerté.

Articles Liés