Accueil Actualités La SNCF pourrait perdre 5 milliards d’euros en 2020

La SNCF pourrait perdre 5 milliards d’euros en 2020

par Sébastien Fournier

Avec la grève contre la réforme des retraites, puis la crise du coronavirus ayant entraîné une importante chute de l’activité, le groupe ferroviaire français SNCF sort d’une année chaotique. Le 2 décembre dernier, devant la commission de l’Aménagement du territoire du Sénat, Jean-Pierre Farandou, PDG du groupe, a estimé les pertes enregistrées par l’entreprise de transport à près de 5 milliards d’euros en 2020.

« Je rappelle qu’au premier semestre, nous étions en résultat net à -2,5 milliards d’euros. On ne sera pas loin de faire x2 », a-t-il déclaré, notant tout de même que son calcul était encore « une estimation un peu rapide ».

Quoiqu’il en soit, la dette de la SNCF va s’envoler. Pendant « toute l’année 2020, nous sommes allés sur les marchés financiers, lever de l’argent pour rembourser nos emprunts, pour payer les salaires, nos fournisseurs… », a rappelé Jean-Pierre Farandou. Pour limiter la casse, celui-ci a confirmé la mise en vente du loueur de wagons Ermewa, qu’il estime à 2,5 milliards d’euros. Le groupe réfléchit également à la cession des 50% qu’il détient dans le loueur de locomotives Akiem, mais aucune décision n’a encore été prise. En revanche, le PDG de la SNCF s’est clairement opposé à toute idée de cession de Geodis et Keolis, les filiales de logistique et de transports publics du groupe SNCF qui « sont au coeur de la stratégie de l’entreprise ».

Articles Liés